Qui se cache derrière Madinette?

Portrait de la blogueuse

Cher utilisateur,

La curiosité vous a piqué, le clic étant plus fort que tout, vous voici sur ma petite page personnelle. Je suis ravie de vous accueillir sur Madinette.com, je me nomme Carole Lavocat et j’espère sincèrement que vous passez un bon moment sur ce blog.

Le web n’a pas toujours été une évidence pour moi. Je faisais partie de ces enfants de la génération X, relativement privilégiés, qui surfaient de temps en temps sur l’ordinateur familial. C’était impératif pour moi de souscrire très vite à un abonnement web dans mon premier appartement. J’ai toujours considéré l’ordinateur comme le support incontournable et quasi indispensable à ma vie. Mais bizarrement, travailler dans ce domaine à cette époque aurait été une idée complètement saugrenue. Devenir informaticienne ? Pourquoi pas astronaute pendant qu’on y’est ?

Les changements directionnels sont souvent accompagnés de rencontres et de mains tendues. De mon côté, ma chance a un prénom et elle se nomme Romain. Il voyait en moi une superbe cheffe de projet web. En 2014, j’entamais une formation courte de développements web et je créais successivement les blogs carolusjazzclub.com, madinette.com et anarchy.pizza. Je vous laisse le loisir de visiter mon Linkedin pour découvrir la carrière que j’entrepris dès lors.

Au commencement, Madinette était une femme complètement fauchée qui essayait de préserver à tout prix les apparences par une suite d’astuces en tout genre. Paradoxalement, la précarité coïncide avec un certain mode de vie, non consumériste, qui émergeait tout juste à cette époque. Quand, la plupart de ses amies vont chercher du réconfort en s’achetant une nouvelle crème, ou n’importe quel produit de beauté, Madinette va tenter de prouver que l’on peut trouver beaucoup plus de satisfaction à les faire soi-même. Les temps de préparation deviennent des rituels simples et addictifs. Les espaces consacrés au corps, avec les bains et les massages, s’allongent et laissent place à la méditation dissipant petit à petit les angoisses du quotidien. La peau, salie par l’image que l’on se fait de soi, par le chômage, par l’angoisse de passer à côté de sa vie, par les humiliations constantes, par les pollutions liées à la cigarette, aux joints, à la malbouffe, toute cette existence qui nécrose l’âme va petit à petit changer de substance. Le besoin de partager faisant partie de la thérapie, Madinette publiera de moins en moins d’articles pour laisser un blog mort aux services de quelques utilisateurs égarés, qui cherchent comme elle jadis, des remèdes à la mélancolie.

Mon Romain avait vu juste, je suis devenue une cheffe de projet web qui s’éclate à fond, notamment grâce au réseau de développeurs web Wexample.com. Je garde très précieusement ces petites recettes en cas de coup dur, l’histoire de décompresser et de se rappeler qu’autrefois je n’étais encore qu’une petite midinette sans prétention qui cherchait un sens à sa vie.

Ce qu’il faut retenir de Madinette, c’est l’importance de préserver son environnement. Les premiers polluants absorbés proviennent de vos maisons, et de tous les produits que vous utilisez quotidiennement. Ainsi, agir pour soi c’est agir également pour les autres en inversant les tendances de consommation. Autres choses ? Oui, le gras c’est la vie ! Et mangez local et de saison.

Merci pour la lecture,
Carole