Adopter un kéfir de fruits

Ne restez plus seul dans votre cuisine et adoptez un kéfir pour faire pétiller vos boissons et entretenir une santé de fer. Pour adopter un kéfir on devrait plutôt parler d’entretenir une véritable colonie car le kéfir de fruits est constitué de petits grains qui sont en fait un agrégat de nombreuses espèces de micro-organismes vivant en symbiose. Des petits champignons quoi.

 

Mais si vous souhaitez en savoir plus, le mieux c’est d’aller jeter un petit coup d’œil sur la page Wikipédia ou encore sur crudessence.com qui est un site spécialisé sur la nourriture vivante ou sur c’est fait maison.com qui est un peu le site ou j’ai tout appris sur le kéfir. Mais après il faut revenir !!! Car si vous êtes gentil je vous en donnerais quelques cuillères 😉

 

Un verre de kéfir

 

Le kéfir de fruit est une alternative très intéressante pour toutes les personnes qui fuient les boissons trop sucrées que l’on trouve dans le commerce. Sa fabrication est très économique mais demande une certaine assiduité quotidienne car adopter un kéfir c’est avoir la responsabilité d’en prendre soin et de ne pas l’abandonner au fond du frigo dans la solitude et le désespoir. Sans forcément personnaliser la tache en allant jusqu’à  lui donner un prénom, gardez toujours en tête que ces petits grains tous minions sont vivants.

 

La meilleure recette de kéfir du monde

Pour obtenir le meilleur kéfir du monde il faut deux phases de fermentation.

Les ingrédients :

  • 3 cuillères à  soupe de sucre de canne bio
  • ½ citron bio
  • 2 figues sèches bio
  • 1 litre d’eau du robinet tirée 1 heure en avance (pour laisser s’évaporer le chlore)

Les ustensiles :

  • un gros bocal de deux litres
  • une bouteille en verre
  • un entonnoir en plastique
  • une cuillère en bois
  • un filtre en plastique

Ustensiles du kéfir

Règle n°1 le kéfir meure au contact du fer !

Si vous avez des difficultés pour trouver un filtre en plastique, un pot de yaourt percé fera très bien l’affaire. De mon côté j’utilise l’infuseur de ma tisane.

La préparation du kéfir

La première fermentation
Déposez tous les ingrédients dans un gros bocal de deux litres.
Mélangez avec la cuillère en bois.
Mettre votre kéfir dans un placard pendant deux jours.

Première fermentation du kérif

Votre kéfir sera le plus heureux du monde : il aura de l’air, de la nourriture et du noir. Son travail est fini lorsque les figues flottent à  la surface.

La deuxième fermentation

Retirez les fruits de votre bocal.
Déposez votre bouteille dans le lavabo (surtout si vous êtes de nature gauche).
Mettre votre entonnoir sur la bouteille
Versez une bonne cuillère à  café de miel.
Pressez les morceaux de citron pour ne pas perdre de jus. Vous pouvez jeter les figues.
Mettre votre filtre dans l’entonnoir.
Filtrez votre kéfir dans la bouteille.

Filtrer le kéfir
Fermez et laissez fermenté pendant un jour à  la lumière.
Mettez votre kéfir au frigo pour pouvoir le déguster frais.

Et ça pétille ^^

Vous avez sans doute remarqué que les grains ont poussé pendant la première fermentation. La famille s’agrandit félicitation ! Pour les conserver, mettez vos petits grains dans un bocal en verre et au frigo avec une bonne cuillère à  soupe de sucre. Lorsque je renouvelle ma tournée, j’en profite pour vérifier que mes petits vont bien. Je les touille et je reprends trois cuillères à soupe de grains différents à  chaque fois.

Aujourd’hui je suis envahie. C’est pour cella que j’ai écrit cet article. Donc si vous êtes intéressé par cette aventure, contactez-moi ! En cliquant ici.

Merci mille fois de partager cet article via tous les réseaux sociaux de la terre pour faire connaître à  un maximum de gens Madinette.com !! Bisous à  tous et buvez avec modération 🙂

Auteur: Madinette

Suivez nos articles sur

Envoyez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *